lundi 8 décembre 2008

Nantes - OL

Si "l'OL est une formidable raison d'être heureux" dixit Barth, il n'en reste pas moins vrai que comme toute passion, il est aussi cause de tourments, de sentiments fluctuants, de désillusions... Voila des semaines que je n'écris plus sur ce blog parce qu'en ce moment l'OL ne me comble guère et que -j'ai honte de l'avouer- en ce moment, la perspective d'aller au stade ne me fais guère frémir en ce moment. C'est ainsi. J'imagine qu'il ne faut pas s'en sentir coupable et que ca reviendra en temps voulu. Alors cela fait quelques temps que je n'ai pas écrit, les états d'âme sur un blog de foot... bon... bof !

Samedi soir, une fois de plus j'ai fait l'impasse sur le déplacement à Nantes, j'ai dû aller au moins 3 ou 4 fois à la Beaujoire sans être jamais transporté par l'ambiance : c'est un peu footix, le parcage est pourri, c'est pas tout à fait à côté non plus. Franchement en ce moment, se déplacer pour ce genre de match de championnat tient du sacerdoce. Abattre des bornes et des bornes pour se taper une équipe pareille tient de la dévotion la plus incroyable, félicitations à ceux qui ont fait le voyage ! J'ai donc perdu 2/10 à chaque oeil en suivant le match en streaming sur ordinateur, voila pour la punition de mon péché et merci à Orange sport pour le miel des commentaires que proposaient Youri D. et Denis B.

Comme au Havre, comme à Monaco, nous avons aligné une équipe très très bis...
Constat d'avant match : une liste de blessés et de suspendus à faire frémir l'Hotel-Dieu : Pjanic, Benzema, Clerc/Reveillere, Juninho, Govou, Bodmer + Mensah au coup d'envoi.
A l'issue d'un pitoyable spectacle, la LFP consent à décaler un match d'un dimanche à un samedi en se faisant tirer l'oreillle malgré l'assentiment de tous les acteurs concernés.
A 4 jours d'un match important contre le Bayern, mais pas vital, après 1 point pris en 2 journées et malgré les blessés et le délai... Puel n'aligne pas la meilleure équipe possible... Ederson, venu pour suppléer de temps à autre Juninho n'est pas aligné en l'absence du Maestro, il ne rentrera qu'à quelques minutes de la fin sur le côté droit. Toulalan, cramé de chez cramé alors qu'on n'est qu'en décembre et qui enchaîne les matches avec l'OL et chez les bleus, toujours à bloc qui plus est, titulaire, comme si le turn over ne le concernait pas. Makoun, l'interrogation en passe de devenir l'imposture de l'année qui enchaîne aussi les matches sans parvenir à donner un ballon correct vers l'avant. Fabio Santos sur le banc, encore et toujours, comme s'il n'avait pas porté l'OL à l'automne dernier en l'absence de Toulalan, comme s'il n'était pas un combattant, comme s'il n'avait pas la capacité de se projeter vers l'avant... Bref, pas un milieu (Kallstrom / Toulalan / Makoun) capable de jouer correctement vers l'avant, de "créer", quoi...
Devant... prestation anonyme de Delgado, un peu meilleure de Piquionne qui a fait son taf. Bonjour les automatismes, heureusement qu'ils ont certainement fait un paquet de tours de terrain ensemble depuis le début de saison ! Quant à Keita, l'innénarrable Keita... l'imposture en passe de devenir la plus grande insulte au football depuis le 19è siècle, je dois avouer que ses pitreries ne me font plus rire depuis longtemps. On ne devrait pas prendre les choses du ballon autant au sérieux... je sais.

Voila donc le résultat et qu'on ne se cache pas derrière un péno véreux en fin de match, l'OL ne méritait pas de gagner samedi soir à Nantes, l'OL n'est même pas suffisant, l'OL est médiocre, à l'image de son entraîneur à l'esprit étriqué qui semble cuisiner le caviar Lyonnais comme il accomodait les patates lilloises. L'OL n'a pas été suffisant donc, non ! l'OL a été petit, ni compétitif, ni compétiteur. C'est un ordinaire que nous avions oublié depuis longtemps et qui nous pendait au nez depuis le début de la saison... Le Havre : moyen. Monaco : Ric-rac. On parle de Paris et Rennes ? Non... j'ai pas vu les matches :-)
Le propre des grandes équipes c'est -aussi- de gagner les matches les jours de moins bien... de médiocrité. Samedi, l'OL n'a pas été "moins bien" mais dans la droite ligne des précédents matches de L1 à l'extérieur. L'objectif semble de vouloir gagner le championnat à l'énergie, un putain d'exploit vraiment... ! On va se régaler cette saison ! et puis comme ca, personne ne sera fatigué pour regarder à la TV la finale de la LdC en mai. Non mais que croyez-vous ?!

Ah oui, à la mi-temps, on a vu quelques minutes de Lazio - Inter... comment dire... non, ca suffit, c'est déjà trop !

Pour mémoire : Nantes bat l'OL 2-1 (0-1) : Piquionne et doublé de Klasnic (tiens, ca faisait longtemps qu'on avait pas relancé un joueur en perdition !)
En photo : le 8 décembre comme on l'aime : avec des lumignons aux fenêtres plutôt que du gros son et lumière qui (parfois) tâche.

1 commentaire:

Vincent a dit…

Lyonzinho sort donc d'une longue pèriode d'indisponibilité, la date est bien choisie pour un retour sur le terrain, mais je ne suis pas sûr que d'avoir monté un cierge ce soir à Fourvière nous redonne de l'espoir...